Les petits carnets

carnets.jpg
Photo by Sophie Ausilio, « tiroir aux secrets »

Les petits carnets

Je regarde mon portable. 6:07. Mes yeux me piquent un peu.

Le Tgv pour Paris est presque vide. J’ai deux heures pour écrire.

Autour de moi quelques hommes, attaché-case posé sur le siège d’à côté, se mettent à travailler. D’autres dorment, la veste en guise de couverture, et moi, comme à mon habitude je commence mon voyage en farfouillant mon sac.

Ce matin, je l’ai voulu léger, juste le strict minimum mais j’y ai tout de même glissé deux carnets et six stylos.

Pour une journée à Paris, ça fait un peu beaucoup, non ?

Je suis comme les gens qui remplissent leur frigo, j’ai surement peur de manquer, peur de ne pas pouvoir écrire l’idée qui transparait ou le vague à l’âme dans la couleur de plume qui me sied.

J’ouvre mon petit carnet.

Je caresse sa feuille, elle est douce et sans ligne. J’aime quand l’encre la pénètre et la tatoue de formes colorées.
Souvent j’inscris cette phrase : j’aime voir les volutes des mots sur le papier.

Le contrôleur vient de passer. Je peux entamer ce moment à part, suspendu, hors du temps.

Je griffonne, raie, pose une idée, l’exploite ou l’abandonne. Entre deux mots, je relève de temps en temps la tête. Mon voisin d’en face a disparu, je ne m’en suis pas aperçue. Je replonge. J’oublie tout, la vie qui passe et ses soucis. J’écris.

Le train ralentit puis s’arrête. Je ferme mon carnet. Il est temps d’arrêter.

Paris m’appelle.

68 Comments

      1. Certaines de tes toiles me rappellent d’autres peintres, surtout toile d’étoiles et Nébuleuse. J’ai leur nom sur le bout de la langue, je te le dis dès que j’ai retrouvé. Et non je montre pas mes carnets mais dedans j’y griffonne les prémices de mes petites histoires. 🙂

        Aimé par 1 personne

  1. J’adore voyager avec toi et parcourir ta sensibilité au gré de ta plume Sophie. Je suis fan et tu le sais. Les carnets pour quelqu’un qui aime écrire, c’est comme un gros gâteau pour un gourmand !
    Bises et passe de bonnes fêtes de fin d’année.

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Brindille, vous m’avez fait découvrir cette chanson, merci à vous! William Sheller me rappelle toujours des souvenirs d’enfance, ma sœur au piano… Et c’est dans des carnets à spirale que je préfère aussi poser des idées. Merci à Sophie aussi pour ce joli moment d’entre-deux!

      Aimé par 1 personne

  2. Ces petits carnets, un univers à eux tous seuls.
    Les discrets et les débraillés, les petits qui collent à  la poche, les souples qui invitent à la caresse, les dodus pleins de promesse, les égarés, les élégants et les vulgaires, les mélancoliques, ceux qui inspirent et ceux qui rebutent, les utiles que l’on malmène, les malins, les précieux, les singuliers, ceux qui s’offrent et ceux qui se font désirer, les mutiques, les méritants, les snobs, les inutiles, ceux qu’on massacre et ceux qu’on câline, les délaissés et les préférés, ceux qu’on expose et ceux qu’on retrouve.
    J’ai encore le carnet de mes 14 ans. Petit format, cartonné, recouvert d’un tissu rouge tissé qui évoque un paysage japonnais. Chaque page est ornée d’un motif floral, pins ou tournesesols. Ecriture qui manque de grâce. Stylo Bic bleu.
    Sur la page de garde, il écrit :
    Cadeau d’Iris Vormann pendant son voyage en France en avril-mai 75.
    Suit une liste de onze noms et prénoms sans aucun doute les élèves de ma classe : Christine G., Philippe R., Alain D., Sylvie L., Michel B. ….
    Puis, plus rien. Pages vierges.
    Ambitieuse mais peu opiniâtre, la jeune Véronique. Tant pis, ça fait toujours un souvenir.

    Aimé par 1 personne

  3. On ne peut plus ravi de me laisser surprendre de temps à autres au fil de mes navigations, c’est avec grand plaisir que je découvre ce blog au titre évocateur, emblématique de notre époque où les motifs d’insatisfaction ou d’inquiétude sont tellement plus nombreux que les occasions ou les régions de profiter de ces petits bonheurs de la vie qui nous permettent de garder le cap. Et parmi ces petits bonheurs de la vie, il y a en effet celui d’être tellement absorbé par la symbiose entre voyage et écriture qu’on en vient à oublier, à ignorer délibérément tout ce qui pourrait nous en extirper contre notre gré. Une fort belle tranche de vécu, donc:-)

    Excellent dimanche à toi / vous (peu m’importe, mais je sais bien qu’en France, en tous cas, le sujet continue à faire débat, et respecte les préférences de chacun…), et au plaisir de nous lire à l’occasion, quoi qu’il en soit:-)

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Christian d’avoir pris le temps de me lire et d’avoir partager avec moi ton ressenti. J’adore toujours autant mes petits carnets dans lesquels je m’évade à en oublier l’environnement autour. Mais ils sont aussi des témoins d’instants volés. Au resto, dans le train, assisse à la plage, je relève la tête et j’observe intensément les inconnus qui m’entourent et je prends un plaisir immense à écrire mes impressions sur eux, à inventer leur vie à partir d’un détail. Un vrai plaisir. Je suis très heureuse d’avoir ouvert ce blog depuis trois mois, il me permet d’avoir des échanges plein d’humanité comme avec toi et c’est une vraie tranche de bonheur pour moi dans la vie. ¨Pour être heureux, faut pas chercher bien loin, juste ouvrir ses yeux. Bon dimanche Sophie.

      Aimé par 1 personne

      1. « L’écriture a cette vertu de nous faire exister quand nous n’existons plus pour personne. »
        Citation de Georges Perros ; Papiers collés (1960)
        Faites que vos petits carnets soient vos fleurs que vous devez arroser par de petits mots.

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s